Texte par Ludivine Pufferi – Naturopathe

Qu’est-ce que la spondylarthrite ankylosante ?

La Spondylarthrite Ankylosante est une maladie auto-immune inflammatoire atteignant surtout la colonne vertébrale et les articulations autour du bassin.

Elle est très douloureuse pouvant entraîner dans ses formes les plus graves un handicap partiel ou total.

mal de dos spondylarthrite ankylosante

On peut regrouper cette maladie auto-immune inflammatoire avec d’autres comme le Rhumatisme Psoriasique, la Rectocolite Hémorragique (RCH) et la maladie de Crohn. On parlera alors de SPONDYLARTHROPATHIE.

Elle peut avoir une cause génétique c’est à dire que beaucoup de personnes atteintes sont porteuses du gène HLA-B27. Les facteurs environnementaux (pollution, alimentation industrielle…), l’hygiène de vie du patient (tabac, alcool, la sédentarisation…), l’immunité intestinale vont également jouer un rôle dans le développement de la maladie.

Elle se manifeste par des troubles articulaires plus ou moins importants selon les individus (sacro-iliaques, rachis, colonne vertébrale, paroi thoracique, talalgies, arthrite…).

Mais également par des uvéites (oeil rouge et douloureux), des atteintes cutanées (psoriasis et eczéma), des atteintes cardiaques et gastro intestinales (maladie de Crohn ou la Recto Colique Hémorragique).

Le diagnostic s’effectue en plusieurs étapes : un bilan sanguin, un bilan radiologique (scanner, IRM, scintigraphie osseuse …).

Elle évolue lentement et par poussées inflammatoires douloureuses entrecoupées de périodes d’accalmie pendant lesquelles la douleur et les signes de la maladie peuvent disparaître.

Les traitements proposés en médecine générale sont les AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens), les Anti TNF Alpha, biothérapie qui va éviter la détérioration des articulations.

Ils vont agir sur le système immunitaire, par conséquent baisser les défenses immunitaires, les corticoïdes (cortisone), les antalgiques (contre la douleur), le Méthotrexate (immunosuppresseur et anti inflammatoire puissant).

La perméabilité intestinale (ou dysbiose) et les solutions en naturopathie

dysbiose intestins permeabilité intestinale spondylarthrite ankylosante

Des études ont été menées par l’INSERM par le Dr Maxime Breban en 2009. Il a étudié le microbiote intestinal.

Le résultat a montré que les patients ayant une Spondylarthrite souffraient TOUS de dysbiose par rapport aux patients sains.

La bactérie mise en avant est le Ruminoccocus Gnavus.

Quand cette bactérie est en trop grand nombre dans nos intestins, elle devient pathogène. Elle dégrade le mucus qui protège l’épithélium intestinal et sécrète des toxines qui activent les cellules intestinales de l’immunité non spécifiques, ce qui entraîne une réponse inflammatoire.

S’il y a une mauvaise perméabilité intestinale, les mauvaises molécules peuvent passer au travers de cette passoire et venir envahir notre corps de toxines et toxiques.

Le résultat sera le déclenchement de réactions inflammatoires et l’apparition de maladies auto-immunes.

Il paraît donc indispensable de traiter l’intestin.

Les probiotiques et prébiotiques vont jouer un rôle essentiel et premier dans le protocole de traitement de la perméabilité intestinale car ils vont aider à reconstituer la flore intestinale, réintroduire les bonnes bactéries et ainsi permettre de lutter contre cette perméabilité intestinale.

La L-Glutamine, Acide Aminé le plus abondant dans le sang et dans les muscles. Il joue un rôle de protection immunitaire et aide à maintenir l’intégrité de la paroi intestinale et de ce fait assurer une meilleure perméabilité.
Les aliments riches en Glutamine sont : le poisson, les légumineuses, la viande…

La Quercetine qui fait partie de la famille des flavonoïdes s’est avérée efficace pour améliorer la fonction de barrière intestinale en comblant les zones poreuses car elle favorise la création de protéines resserrant ces zones.

L’alimentation et la Spondylarthrite Ankylosante

Les aliments issus de l’Agriculture Biologique contiennent moins de pesticides mais aussi moins de métaux lourds. Ils sont de meilleure qualité, ils ont une valeur nutritionnelle bien plus grande.

Il faut éviter les cuissons à températures élevées (grillades, four, cocotte-minute).

Il convient de cuire les aliments à basse température, à l’étouffé ou à la vapeur douce afin de préserver les qualités nutritives des aliments.

Les aliments que nous consommons peuvent avoir un effet inflammatoire responsable des douleurs comme le sucre et le sirop de maïs, les glucides raffinés, les acides gras-trans artificiels, l’alcool, l’excès de protéines animales…

D’autres aliments en revanche peuvent avoir des effets anti-inflammatoires positifs comme les épices (curcuma, gingembre…), le thé vert, les omégas 3, le chou, le chocolat noir

 

Traitements naturels de la spondylarthrite

En nutrithérapie, une supplémentation en magnésium, en vitamines du groupe B et en vitamine D est intéressante.

En aromathérapie, pour soulager les douleurs articulaires les huiles essentielles (HE) vont être efficaces en application locale.

On peut créer une synergie dans un flacon sec, propre et vide.

En application cutanée, masser avec 3 à 5 gouttes du mélange l’articulation douloureuse. 3 fois par jour en cas de crises douloureuses :

• 30 gouttes d’HE Gaulthérie Odorante, Gaultheria fragrantissima
• 30 gouttes d’HE Eucalyptus Citronné, Eucalyptus citriodora
• 30 gouttes d’HE Lavandin Super, Lavandula Burnatii
• 120 gouttes (6mL) Macérât Huileux d’Arnica, Arnica montana

En phytothérapie optez pour : l’Arnica (Arnica montana), efficace pour soulager les douleurs articulaires, l’Harpagophytum (griffe du diable), anti-inflammatoire, la reine des Prés (Filipendula ulmaria), qui possède une activité antalgique et anti-inflammatoire et enfin, le cassis (Ribes nigrum) utilisé pour soulager les rhumatismes.

En gemmothérapie, les bourgeons de fleurs efficaces sont : la vigne (Vitis Vinifera) aux propriétés régénératives, le cassis (Ribes Nigrum) qui va soulager la douleur, le Bouleau (Betula Pubescens) (l’arbre de la souplesse) aux effets drainants, le bourgeon de pin (Pinus Sylvestris) aux effets minéralisants.