header-article
PhytothérapieFleurs de BachEnfants

Approche naturopathique pour les problèmes de peau chez l’enfant

par Chloé Chabert
Problèmes de peau enfants, massage peau enfant, eczéma, asthme, urticaire

La peau est vitale pour notre santé globale et notre bien-être. En plus d’être la première ligne de défense de notre corps contre les bactéries et les virus, une peau saine permet de conserver l’équilibre de nos fluides corporels et aide à réguler la température de notre corps

Par Valentina BraDaschia – naturopathe 

La peau est notre organe le plus visible et le plus grand. Elle recouvre tout le corps et elle délimite ce qui est« à l’intérieur » et ce qui est « à l’extérieur ». Les problèmes de peau chez l’enfant, aussi appelés dermatoses, peuvent avoir des origines diverses. Elles peuvent être liées à un virus ou à une bactérie. Depuis plusieurs années, on assiste également à une augmentation des maladies dites« atopiques » provoquées par une hyperactivité immunitaire. Elles regroupent plusieurs pathologies : l’eczéma, l’asthme, l’urticaire, les dermatites allergiques ou encore le rhume des foins

Ayant pour but de maintenir l’individu en bonne santé par des moyens naturels, la naturopathie s’avère être une excellente forme d’accompagnement. En abordant la santé de manière globale, elle comprend dix techniques majeures, parmi lesquelles on trouve l’alimentation, les plantes, l’exercice physique, l’hydratation, le soutien émotionnel et l’énergétique

ATTENTION À L’ALIMENTATION

Pour soulager les problèmes de peau, il est important de souligner que l’alimentation est essentielle. Les premiers aliments à tester chez l’enfant sont les produits laitiers issus des protéines de lait de vache. Il s’agit en effet d’un puissant allergène. Il est possible de le supprimer totalement de l’alimentation de l’enfant pendant 21 jours dans le but d’observer si des changements ont lieu. L’enfant ne souffrira pas de carences en calcium. Il est possible de le retrouver dans les amandes, les sardines, les graines germées et dans les légumes (brocolis, épinards, etc.). Pour les plus petits, des biberons de lait maternisé de riz, d’amande ou de chèvre (bio) sont d’excellentes alternatives. Si l’enfant est allaité, c’est la maman qui arrêtera la consommation de produits laitiers. 

D’autres allergènes peuvent être en cause. Les allergènes les plus courants sont : le gluten, les noisettes, les amandes, l’arachide, les fruits de mer, l’œuf, le soja et le sésame. Bien entendu, évitez de supprimer tous les aliments allergènes en même temps : vous risqueriez de ne pas savoir lequel est responsable !

Afin de maintenir un équilibre acido-basique le plus stable possible, il convient d’avoir une alimentation hypotoxique et riche en fibres végétales. Éliminer les aliments qui créent l’acidité, comme les céréales et sucres raffinés, les viandes et charcuteries ainsi que les excitants et les boissons gazeuses. Pour tamponner l’acidification, le corps a besoin de tous les minéraux et oligo-éléments nécessaires. Dans ce cas, le plasma marin peut s’avérer très utile pour permettre une régénération organique, un rééquilibrage de l’apport minéral et une recharge en oligo-éléments sous leur forme naturelle.

Il y a également les bons acides gras : la réaction allergique déclenche un processus inflammatoire qui est souvent bien calmé par la prise d’oméga-3. En ce sens, les huiles bio de première pression à froid ou les petits poissons bleus (sardines) seront d’un soutien précieux. 

MASSAGE, PLANTES ET SOUTIEN ÉMOTIONNEL 

D’autre part, une bonne flore intestinale contribue à baisser les signes d’inflammation. L’aide d’un probiotique est donc indispensable. Le petit plus consiste à choisir un probiotique qui contiendra du zinc, l’oligo-élément de la sphère cutanée.

En dehors des crises, pensez à masser votre enfant. Cela permettra de l’apaiser et de passer un moment de détente avec lui et de communiquer grâce au toucher. Dans des problématiques liées à la sphère cutanée, cela peut être très bénéfique. Au niveau des huiles végétales bio, quelques gouttes d’huile végétale de bourrache ou de macérât huileux de calendula peuvent se révéler remarquablement efficaces et sans effets secondaires.

Le soutien émotionnel est un aspect très important à travailler dans les pathologies cutanées. Les fleurs de Bach s’avèrent être très utiles. Diluez quelques gouttes dans l’eau du bain, l’huile de massage ou dans le biberon (certaines marques proposent des fleurs de Bach sans alcool). Enfin, les plantes peuvent être aussi d’une grande aide.On pense souvent aux extraits de plantes telles que la bardane, le sureau ainsi que le macérât-mère de cassis.

0 commentaire

VOUS AIMEREZ AUSSI