header-article
Régimes naturo

Sans gras, sans glucides ou méditerranéen ? Quelle alimentation vous convient ?

par Cosy Naturelles

Lorsque l’on désire perdre du poids, quel que soit le régime alimentaire que l’on choisit de suivre, les résultats peuvent suivent et les premiers kilos s’envoler… mais pour combien de temps ?

 TEXTE : MARINE DODET – NATUROPATHE SCIENTIFIQUE, FORMATRICE ET CONFÉRENCIÈRE 

Tous les régimes fonctionnent, et à part quelques exceptions, ils fonctionnent pour tout le monde, mais rarement bien longtemps. Car en réalité, les gènes (un peu) et l’environnement (beaucoup), tels que la famille et même vos amis, influencent la façon dont vous mangez, ce que vous mangez, pourquoi et en quelle quantité.

Tout régime restrictif, qu’il s’agisse de compter et de limiter les calories ou d’exclure certaines familles d’aliments, est généralement voué à l’échec à long terme. Évidemment, ne sont pas concernées ici les exclusions d’ordre éthique, religieux ou médical. 

Manger sans graisses ? 

Autrefois stratégie principale pour perdre du poids, l’éviction des graisses reposait sur un calcul simple : les graisses contenant 9 calories par gramme, là où les glucides et les protéines n’en fournissent que 4, les éviter permettait de diminuer la charge calorique de l’assiette et donc de maigrir

Mais c’est oublier que : 

  • Certaines graisses sont saines, indispensables à la santé, notamment du cœur et du cerveau.• Certains glucides hautement transformés et rapidement digérés, qui ont largement pris la place des graisses, ont un effet hyperglycémiant qui conduit à la production d’insuline et au stockage de ces glucides… sous la forme de tissu graisseux ! 
  • Et surtout qu’un repas sans graisse manque cruellement de saveurs, voire est insipide, et est moins rassasiant, ce qui favorise à long terme le grignotage… et la prise de poids

Manger sans glucides ? 

Le terme glucide regroupe bien sûr tous les sucres (sucre de table, miel…) mais aussi l’amidon des « féculents » (pâtes, riz, pomme de terre…), ainsi que le fructose, le glucose ou le saccharose et les fibres, des fruits et des légumes. 

Exclure quasi totalement les glucides de son alimentation (ce que l’on retrouve dans la diète cétogène par exemple) vous fera perdre du poids, très vite. Le pancréas n’est plus sollicité après chaque repas et ne libère que très peu d’insuline. Pour compenser le manque de glucides dans l’alimentation, le corps mobilise ses réserves provenant des tissus du foie et des muscles, puis des graisses stockées. Dans le processus, le corps mobilise également de l’eau, qui participe pour beaucoup à la perte de poids. Mais après quelques mois, on observe que la perte de poids a tendance à ralentir et à s’inverser, comme cela se produit avec d’autres régimes… 

Si les glucides provenant des aliments raffinés et transformés sont effectivement délétères pour la santé, telles la baguette ou les céréales du petit déjeuner (pour ne prendre que ces exemples!), l’éviction des fruits et légumes pose problème  à moyen et long termes, étant donné leur importance dans la prévention de nombreuses pathologies. De même, l’excès de graisses, trans et saturées, et de protéines, a largement prouvé ses effets néfastes sur le cœur, les reins et les os. 

Sans aller jusque là, une troisième voie s’offre à nous, plus équilibrée, qui permet : 

  • Au-delà de retrouver son poids de forme, d’améliorer sa santé 
  • Et une souplesse permettant de l’adapter à chacun.

Vers un mode alimentaire méditerranéen 

Il s’agit donc de favoriser les graisses, les protéines et les glucides les plus sains pour la santé. Typiquement, on apportera sans hésiter et quotidiennement, des huiles mono insaturées (huile d’olive) et polyinsaturées riches en omégas 3 (colza, lin, cameline), des petits poissons gras, des oléagineux(amandes, noisettes, noix non salées et non grillées), des légumes crus et cuits en abondance et des fruits, des épices et aromates, des céréales complètes et non transformées et des légumineuses (lentilles, pois…). La viande (surtout blanche) et les produits laitiers sont de qualité et apportés en petite quantité. La cuisson se fait préférentiellement sur un mode doux. Et les quantités adaptées aux sensations de faim et de satiété !

Une alimentation santé, c’est d’abord une alimentation offrant une grande variété de choix, relativement peu restrictive et sans de nombreux produits spéciaux et coûteux. Et surtout, une telle alimentation nous est aussi bénéfique pour le cœur, les os, le cerveau, et tous les organes qui nous composent. Ce n’est pas un régime, ni une solution miracle… juste une alimentation quotidienne, savoureuse, joyeuse qui prend soin de nous et de notre santé !

0 commentaire