Le froid arrivant, nombreux sont ceux qui aimeraient passer l’hiver sans s’inquiéter des rhumes, grippes, angines ou encore bronchites, particulièrement les personnes qui y sont sensibles. Et effectivement, les infections ORL et pulmonaires représentent plus de 20 millions de consultations par an en France, et 10 % environ donnent lieu à la prescription d’antibiotiques. Or, ces infections, à 90 % d’origine virale, ne nous tombent pas dessus par hasard. La chance, ou malchance, n’y est pas pour grand-chose dans cette affaire. Car nous disposons tous d’un système de défense intégré, et normalement efficace, capable de repousser ou d’éliminer ces pathogènes qui tentent de nous envahir.

En effet, n’oublions pas que dans l’immense majorité des cas, les infections ORL se résolvent rapidement d’elles-mêmes, grâce à nos propres défenses naturelles. Par ailleurs, nous sommes régulièrement confrontés à de nouveaux virus, et probablement à de plus en plus dans les décennies à venir. La vaccination, par nature ciblée sur un unique pathogène, ne peut donc constituer la seule réponse.

Pour être efficace, il nous faut donc déployer un bouclier bien plus large, capable de répondre indistinctement, mais efficacement, à une multitude de pathogènes, quelle que soit la nature de l’agresseur (virus, bactéries, champignons…). Et c’est bien là le rôle fondamental de nos défenses innées, aspécifiques, les 1res que rencontre le pathogène une fois qu’il a réussi à pénétrer dans l’organisme.

Bien sûr, l’évolution des maladies, et en particulier virales, dépend de la virulence du virus. Mais elle dépend également fortement de l’hôte lui-même. Les nombreuses infections virales aiguës asymptomatiques nous le montrent bien. Par exemple, 50 % des femmes immunisées contre le virus de la rubéole n’ont pas développé de symptômes cliniques. Des défenses naturelles solides, présentant une bonne compétence immunitaire, sont donc notre meilleur atout pour lutter efficacement contre les virus. Encore faut-il que nous leur fournissions toutes les armes et outils nécessaires à un fonctionnement optimal…

femme qui boit du thé devant la cheminée

Un statut nutritionnel optimal

Les stratégies nutritionnelles pour soutenir le fonctionnement optimal du système immunitaire font souvent défaut dans les discussions de santé publique sur l’immunité et l’infection. Cela est regrettable, étant donné l’importance bien établie de la nutrition dans la fonction immunitaire.

En effet, de nombreuses études ont mis en avant que nos capacités défensives dépendent fortement du statut nutritionnel. Les liens entre les déficits micro-nutritionnels et la prédisposition aux infections sont aujourd’hui bien établis scientifiquement. Ainsi, les carences ou déficits sont une cause fréquente de déficience et de dérégulation de la réponse immunitaire. Plusieurs vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides gras jouent un rôle important et complémentaire dans le soutien de nos défenses naturelles. De plus, certaines plantes ont également fait la preuve de leur intérêt pour soutenir ou renforcer nos défenses naturelles. Voyons lesquels :

Les minéraux

Parmi les minéraux, le zinc et le cuivre sont sans doute les plus connus pour leurs effets immunitaires. D’ailleurs, les allégations santé officielles indiquent qu’ils contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire et à protéger les cellules contre le stress oxydatif.

  • Le zinc en particulier présente des actions immunoprotectrices, régulatrices et antivirales, en empêchant la propagation virale. Il est indispensable à la maturation des cellules immunitaires.
  • Le cuivre, cofacteur de nombreuses enzymes, cible davantage les bactéries responsables des surinfections (pulmonaires notamment) pouvant aggraver une infection virale. Attention toutefois, un excès de cuivre impacte négativement la réponse immunitaire.
  • Le fer, le sélénium et le magnésium sont également des minéraux indispensables au bon fonctionnement immunitaire, soit directement (effets antiviraux du sélénium par exemple), soit indirectement (le magnésium est indispensable au transport et à l’activation de la vitamine D).

Les vitamines

  • La vitamine C est déjà très connue pour ses rôles immunitaires. Une méta-analyse récente a rapporté une réduction significative du risque de pneumonie avec une supplémentation en vitamine C, en particulier chez les personnes à faible apport alimentaire. Chez les patients plus âgés, la gravité de la maladie et le risque de décès ont été réduits avec la supplémentation, en particulier dans le cas où les taux plasmatiques initiaux de vitamine C étaient faibles. Il a également été démontré que la supplémentation en vitamine C réduisait la durée et la gravité des infections des voies respiratoires supérieures, telles que le rhume commun, et diminuait considérablement le risque d’infection lorsqu’elle était administrée à titre prophylactique chez les personnes soumises à un stress physique accru.
  • De même, une carence en vitamine D augmente le risque d’infection respiratoire. Des études observationnelles font état d’une association entre de faibles concentrations sanguines de vitamine D et la sensibilité aux infections aiguës des voies respiratoires. Conformément à ces résultats, plusieurs méta analyses récentes ont conclu que la supplémentation en vitamine D peut réduire le risque d’infections des voies respiratoires chez les enfants et les adultes. La supplémentation vitaminique D est d’ailleurs recommandée par l’Académie Nationale de Médecine depuis 2012 dans l’ensemble de la population française…
  • Les vitamines E et du groupe B ne sont pas en reste. La vitamine E par exemple est indispensable à l’intégrité des barrières épithéliales, première ligne de défense contre les pathogènes. Les vitamines B (et surtout B6, B9 et B12) sont impliquées dans la régulation de l’immunité intestinale.

Cyprès

 

Cassis

 

Astragale

Rhodiole

 

Des alliés végétaux précieux

Pour les défenses naturelles

  • L’astragale soutient les défenses naturelles par ses activités antivirales, immunostimulantes, et antioxydantes.
  • La réglisse et le cyprès sont également deux plantes aux propriétés antivirales démontrées. Le cyprès notamment est riche en polyphénols capables d’inhiber le cycle de réplication virale et la pénétration du virus dans les cellules hôtes.
  • Le sureau présente également des propriétés antivirales contre plusieurs formes de virus grippal, et il stimule les défenses naturelles générales de l’organisme. Le sureau a l’avantage de protéger également les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins contre le stress oxydatif, cause majeure de leur dysfonctionnement. Cette double action est particulièrement intéressante pour les personnes prédisposées aux pathologies cardiométaboliques, de fait immunitairement plus sensibles.

Pour soulager un stress immunodéficient

N’oublions pas enfin que le stress chronique, lié à une situation anxiogène par exemple, favorise la sécrétion continue de cortisol par le système endocrinien. Or, ce cortisol présente des effets négatifs pour les défenses immunitaires sur le long terme, nous rendant plus vulnérable aux infections. Une hygiène de vie globale repensée pourra ainsi être soutenue à l’aide de plantes adaptogènes, telles que la rhodiole ou l’éleuthérocoque.

Et surtout une hygiène de vie adaptée

Bien sûr, la prise de suppléments de vitamines et de minéraux à visée immunitaire est tout à fait indiquée dans les périodes à risque. Néanmoins, elle ne peut se substituer à une hygiène de vie saine, où l’alimentation santé, un sommeil réparateur et une activité physique régulière adaptée à chacun restent les piliers d’une bonne santé, et de défenses naturelles renforcées.

De plus, la prise de certains compléments alimentaires peut être contre-indiquée dans certaines situations ou en cas de pathologies avérées. Prenez toujours conseils auprès de thérapeutes avertis avant de vous complémenter.

Sources
Calder PC, Carr AC, Gombart AF, Eggersdorfer M. Optimal Nutritional Status for a Well-Functioning Immune System Is an Important Factor to Protect against Viral Infections. Nutrients. 2020;12(4):1181. Published 2020 Apr 23.doi:10.3390/nu12041181

Les conseils Naturelles : quelles plantes choisir ?

Le laboratoire LPEV propose une large gamme de plantes à visée immunitaire, il est notamment le seul à proposer une gamme complète de plantes adaptogènes, qui aident à mieux gérer notre stress et donc soutenir l’immunocompétence.

RHODIOLE SHR-5 et NERG’ADAPT 232-S (rhodiole, éleuthérocoque, vitamines du groupe B) seront particulièrement efficaces : la rhodiole aide à combattre la fatigue et augmente la résistance au stress. L’éleuthérocoque réduit le stress chronique et stimule un système immunitaire fragilisé par le stress.

LPEV propose également une gamme de phytothérapie individualisée utilisant la protoextraction : la gamme QUANTIS. Nous pouvons nous procurer toutes les plantes spécifiques de l’immunité : Le cyprês, l’astragale, la réglisse, le sureau, l’échinacée, le cassis sont disponibles et vous pouvez associer ces plantes entre elles pour obtenir les meilleures synergies.

Très intéressant également : NERGEVIR, qui est une nouvelle synergie encore plus complète à base d’extraits de plantes (cyprês, sureau, échinacée) et de minéraux (zinc et cuivre), pour la prévention et prise en charge des infections ORL et pulmonaires d’origine virale, une gélule par jour permet de renforcer ses défenses naturelles : un véritable 3ème geste barrière interne après le masque et le gel hydroalcoolique.

 

Echinacée

 

Sureau

 

Où trouver les micronutriments ?

Cela commence par une alimentation équilibrée, comme nous venons de le décrire. Puis pour compléter les carences dues à nos modes de vie parfois compliqués qui nous empêcheraient d’avoir une nutrition optimale, nous conseillons vivement de choisir une supplémentation sérieuse et de qualité.

Là encore le laboratoire LPEV propose un choix intéressant de solutions pour prendre en charge son immunité : PROCYAVIT CELL PROTECT et NERGETONIC AGE PROTECT sont des compléments alimentaires riches en vitamines et oligo-éléments spécifiques des défenses naturelles.

UNINUTRIS SELENIUM et UNINUTRIC ZINC apportent les besoins journaliers nécessaires en une seule prise, ce qui est réellement pratique. Le laboratoire propose aussi la VITAMINE D 3 LIQUIDE et le MAGNESIUM LPEV, une carence en magnésium empêchant la métabolisation de la vitamine D.

Pour optimiser votre système immunitaire en complément des minéraux et vitamines, UNINUTRIS PHYCOCYANINE sera intéressant, la phycocyanine étant un puissant anti oxydant, ainsi que NERGEFLORE RÉFÉRENCE (probiotiques) qui modulera l’activité du système immunitaire.

Rappelons que le microbiote intestinal peut contribuer à la défense contre les infections pulmonaires. Les acides gras jouant un rôle important et complémentaire dans le soutien de nos défenses naturelles, OMEGA-3 DHA proposé par le laboratoire sera un bon renfort.

 

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre praticien, il saura vous donner un conseil personnalisé.
www.lpev.fr au 04.70.90.61.45
Laboratoire LPEV – 03450 Ébreuil