Les troubles émotionnels (anxiété, dépression, burn-out, troubles du sommeil) sont les troubles psychiatriques les plus fréquemment rencontrés en médecine de premiers recours.

Toutefois, faire face à une situation stressante est un phénomène normal pour le corps. L’organisme va libérer des hormones (adrénaline, cortisol…) afin de gérer au mieux la situation.

Néanmoins, plus la période de stress se prolonge et plus elle devient préjudiciable. Après plusieurs semaines de stress, les taux de sérotonine et de dopamine chutent, entraînant une phase d’épuisement à l’origine des symptômes de la dépression et d’une fatigue extrême. On constate également une élévation du taux de cortisol occasionnant de nombreux troubles (système immunitaire ralenti, prise de poids facilitée, troubles du sommeil…).

Si le stress perdure, les glandes surrénales s’épuisent et finissent également par ne plus pouvoir sécréter de cortisol. On parle alors de burn-out.

Au quotidien, une mauvaise hygiène de vie, une prise d’excitants (tabac, alcool, café), une alimentation déséquilibrée (riche en sucres, pauvre en légumes et en acides gras essentiels), un manque de sommeil ou une présence d’hyperperméabilité intestinale nous rendent plus sensibles face au stress.

La société contemporaine est également plus propice à l’anxiété et au stress : la pression professionnelle, des déjeuners de plus en plus rapides, les transports, le bruit, la foule, le téléphone, la pollution… sont autant de paramètres pouvant jouer sur notre santé psychologique.

Dans le contexte actuel, les troubles anxieux ou de l’humeur sont un sujet d’actualité. En effet, pendant deux mois, la France est restée confinée pour lutter contre la propagation du Covid-19. Bien que le confinement ait visé à nous protéger du virus, ce dernier a, chez certaines personnes, entraîné divers troubles comme la détresse psychologique (stress, anxiété, déprime, dépression…) ou la dégradation du sommeil.

Dans une enquête1 menée pendant le confinement, 37 % des personnes interrogées présentaient des signes de détresse psychologique et 74% d’entre elles présentaient des difficultés d’endormissement. D’ailleurs, 16 % des Français ont déclaré avoir pris des médicaments pour dormir au cours des 12 derniers mois, et 41 % d’entre eux y en ont eu recours depuis le début du confinement.

Les troubles de la sphère émotionnelle font partie des principales causes de consultation en médecine naturelle et fonctionnelle. Aujourd’hui, les solutions en médecine allopathique consistent surtout à avoir recours à la psychothérapie et aux médicaments tels que des antidépresseurs, des anxiolytiques ou encore des somnifères bien trop consommés.

En effet, les médicaments sont généralement prescrits pour soulager les sautes d’humeur. Toutefois, ils sont souvent associés à une accoutumance et à des effets secondaires qui comprennent des troubles cognitifs et des troubles du sommeil.

Il existe toutefois d’autres solutions plus douces et naturelles pour lutter contre les troubles émotionnels et de l’humeur, comme le safran, cette épice comparée à l’or rouge.

 

L’histoire du safran

Le safran est issu d’une fleur à trois stigmates, le Crocus sativus, de la famille des Iridaceae.

L’histoire du safran, dans sa culture et son usage, remonte à plus de 3 500 ans et traverse plusieurs cultures, continents et civilisations.

Aujourd’hui, l’Iran est le premier producteur mondial avec plus de 50 000 hectares de terres consacrées à la culture du safran et 255 tonnes produites annuellement, soit 90 % de la production mondiale de safran.

Grâce à des conditions pédologiques et climatiques idéales et aux connaissances agricoles transmises par des générations de cultivateurs, l’Iran offre un profil unique de métabolites actifs du safran.

Pendant des siècles, le safran persan a été traditionnellement utilisé pour apporter joie et bonheur, ainsi que pour soulager les troubles du sommeil. Ce dernier s’est ensuite lentement propagé à travers l’Eurasie, atteignant plus tard l’Afrique du Nord, l’Amérique du Nord et l’Océanie.

Aujourd’hui le safran est mentionné dans plusieurs pharmacopées et monographies officielles. Dans ces documents, aucun risque n’a été mis en évidence jusqu’à une dose journalière maximale de 1,4 g.

Sous forme d’extrait, il est reconnu comme étant sans danger. Son utilisation dans la lutte contre la dépression, largement répandue autrefois en Inde et en Iran, est aujourd’hui redécouverte, d’où son surnom de « lithium végétal ».

Ses propriétés documentées par des études

Les propriétés du safran sur le système nerveux sont dues à sa richesse en safranal (composé responsable de l’arôme caractéristique du safran).

De nombreuses études témoignent de son action sur la sérotonine dans le cerveau (hormone aussi appelée « hormone du bonheur »).

Le safranal entraîne l’augmentation de la concentration en sérotonine entre deux neurones. Il va alors se produire une adaptation des cellules qui vont réduire la quantité de récepteurs se trouvant sur leurs membranes (une des causes physiologiques de la dépression). Le safranal équilibre les neurotransmetteurs du cerveau et contrôle la sécrétion de cortisol.

Deux essais en double aveugle, randomisés et contrôlés par placebo, sur le safran Crocus sativus ont révélé que ce dernier a un impact significatif dans le traitement des troubles anxieux et dépressifs2 et qu’il est efficace dans le traitement de la dépression légère à modérée3.

Dans plusieurs études cliniques, le safranal a démontré une efficacité comparable à la fluoxétine et à l’imipramine, les molécules des antidépresseurs Prozac et Tofranil 4,5.

En effet, une étude menée par Akhondzadeh, S. et al. a par exemple prouvé qu’un apport quotidien de 30 mg de safran titré à 2 % de safranal a la même efficacité qu’un traitement antidépresseur standard comme la fluoxétine4.

Le safran améliore également la qualité du sommeil. Une étude croisée randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo a étudié l’effet du safran sur l’architecture et les paramètres subjectifs du sommeil chez des participants adultes en bonne santé souffrant de légers troubles du sommeil7.

Les résultats de la présente étude suggèrent que la supplémentation en safran contribue au maintien du sommeil, conduisant à une amélioration de la qualité subjective du sommeil. Enfin, une méta-analyse d’essais cliniques randomisés a également indiqué que la supplémentation en safran pouvait améliorer les symptômes de la dépression chez les adultes atteints de troubles dépressifs majeurs6.

Le safranal agit donc comme un antidépresseur naturel, sans effet secondaire et sans accoutumance et peut être utilisé comme supplémentation efficace.

 

Comment bien choisir son safran ?

Il convient toutefois de bien choisir sa supplémentation en safranal.

Le safran étant un ingrédient de première qualité, les falsifications sont fréquentes : au moins 30 % des échantillons de safran ne répondent pas aux spécifications de qualité ! En effet, les extraits de safran de qualité sont rares sur le marché des nutraceutiques car le safran est cher : il faut environ 200 000 fleurs pour obtenir 1 kg de stigmates de safran frais !

De plus, le safranal est volatile (point d’ébullition à 70°C).

Optez donc pour un safran breveté de préférence, qui bénéficie de plusieurs analyses confirmant :

  • qu’il ne contient aucune autre espèce que le Crocus sativus,safran épice
  • que son origine botanique est garantie,
  • qu’il est certifié bio, sans OGM, sans allergènes,
  • qu’il est garanti sans ingrédients artificiels ou produits chimiques de synthèse.

 

Il convient aussi de veiller à choisir un safran composé exclusivement de stigmates rouges à 100%, sans étamines jaunes. Cette qualité, appelée Sargol, fait référence à la partie la plus rouge des stigmates de safran qui porte la concentration la plus riche en métabolites actifs du safran.

On a d’abord pensé que le safranal était le principal responsable de l’action du safran, mais il est maintenant prouvé que les bienfaits du safran sur l’humeur sont dus à l’action complémentaire de nombreux constituants dont le safranal, les crocines, les crocétines, les picrocrocines, les kaempférols et leurs dérivés.

Collectivement, ces composés sont appelés Safromotivines et sont tous impliqués dans l’efficacité du safran sur l’humeur. Veillez donc à ce que le safran choisi fournisse la concentration la plus riche en safranal mais aussi à ce qu’il contienne de nombreux dérivés, permettant de potentialiser son action.

La galénique et le procédé d’extraction ont également toute leur importance. Choisir un safran présenté en stick de poudre orodispersible permet notamment une prise facilitée mais surtout une assimilation rapide et optimale.

Safr’InsideTM, un actif breveté aux effets cliniquement prouvés

Fabriqué en France, Safr’InsideTM permet une encapsulation naturelle et concentrée des métabolites du safran tout en préservant la qualité des composés volatiles.

Seul safran encapsulé, Safr’InsideTM est un actif breveté obtenu par une haute technologie brevetée.

Contrairement au procédé de séchage classique où le safran et le support sont séparés, cette méthode d’extraction consiste à entourer les particules de safran par la matrice de support. Cette technologie protège contre les variations de température et les altérations des solvants. Ainsi la concentration en safran est optimisée.

Grâce à cette technologie d’extraction, Safr’InsideTM offre une concentration en safranal 10 fois plus riche qu’un extrait de safran non encapsulé. C’est l’extrait de safran le plus concentré permettant ainsi d’optimiser les effets de l’or rouge. Cet actif breveté assure une haute qualité en safran vérifiée par diverses analyses effectuées sur la matière première ainsi que sur le produit fini. Des études cliniques ont permis de démontrer les effets de Safr’InsideTM.

Une étude ouverte a porté sur 50 adultes en bonne santé supplémentés en Safr’InsideTM à une dose quotidienne de 30 mg. Au bout de 15 jours, 3 personnes sur 4 supplémentées ont ressenti une amélioration de leur équilibre émotionnel, la moitié des personnes ont ressenti une meilleure qualité de sommeil et 4 personnes sur 5 sont satisfaites de l’efficacité de Safr’InsideTM 8. Une étude clinique a été conduite sur 65 adultes en bonne santé supplémentés en Safr’InsideTM à une dose quotidienne de 30 mg. Au bout de 56 jours les personnes supplémentées ont observé une amélioration significative de leur qualité de vie comparé au groupe ayant pris le placebo8.

Pour dire stop à un stress important, il est conseillé d’associer cette complémentation à d’autres outils contribuant également à la prise en charge du stress. Il existe un large éventail de techniques : relaxation, sophrologie, activité physique douce, massages relaxants, psychothérapie, fleurs de Bach, cohérence cardiaque, réflexologie…

La recommandation Naturelles

Forts de plus de 25 années d’expérience scientifique et technique, les Laboratoires COPMED se sont engagés pour offrir des solutions 100% naturelles.

Experts en micronutrition et nutraceutique, ils possèdent une large palette de plus de 200 produits répartis au sein d’une vingtaine de gammes : confort intestinal et digestif, ostéo-articulaire, défenses immunitaires, détoxification de l’organisme… Face à ce constat de détresse psychologique croissante, l’équipe Recherche et Développement a formulé une gamme dédiée à l’accompagnement et la prise en charge naturelle des problématiques liés aux troubles anxieux et de l’humeur : la gamme équilibre nerveux et cérébral.

Conscients des propriétés qu’offre le safran, Safranal Sublingual est le dernier né de cette gamme. Il favorise la relaxation et aide à maintenir une humeur positive, grâce à son safran breveté Safr’InsideTM titré en safromotivines, à la vitamine B5 et B6.

Safr’InsideTM est un actif fabriqué en France qui offre un safran encapsulé grâce à une technologie d’extraction brevetée. Il s’agit de l’actif offrant la concentration la plus riche en safranal, jusqu’à 10 fois plus qu’un extrait de safran non encapsulé. La galénique du produit, en stick de poudre orodispersible, offre une prise facile sans adjonction d’eau et une assimilation optimale.

Pour se procurer Safranal Sublingual, rendez-vous sur le site internet des Laboratoires COPMED www.copmed.fr ou par téléphone au 05.49.28.36.69.

 

 

 

Références

1. Etude COCONEL, avril 2020
2. Mazidi M, et al. A double-blind, randomized and placebocontrolled trial of Saffron (Crocus sativus L.) in the treatment of anxiety and depression. J Complement Integr Med. 2016 Jun 1;13(2):195-9
3. Akhondzadeh S1, et al. Crocus sativus L. in the treatment of mild to moderate depression: a double-blind, randomized and placebocontrolled trial. Phytother Res. 2005 Feb;19(2):148-51
4. Akhondzadeh S. and Al., 2007. Comparison of petal of Crocus sativus L. and fluoxetine in the treatment of depressed outpatients: A pilot double-blind randomized trial. Progress in Neuro- Psychopharmacology & Biological Psychiaty
5. Shahin Akhondzadeh, et al. Comparison of Crocus sativus L. and imipramine in the treatment of mild to moderate depression: A pilot double-blind randomized trial. BMC Complement Altern Med. 2004; 4: 12
6. Heather Ann Hausenblas, et al. Saffron (Crocus sativus L.) and major depressive disorder: a meta-analysis of randomized clinical trials. J Integr Med. 2013 Nov;
11(6): 377–383
7 Naofumi Umigai et al. Effect of Crocetin on Quality of Sleep: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Crossover Study. doi: 10.1016/j. ctim.2018.09.003. Epub 2018 Sep 8.
8 Proprietary open study