Lorsque l’on parle de prévention santé, on pense généralement nourriture, exercice physique, qualité de l’air, mais moins souvent à l’eau consommée. Et pourtant, elle est aussi vitale pour eux que pour nous. Alors autant offrir à nos compagnons à 4 pattes une eau de qualité qui préserve leur santé !

Texte : Véronique Ravanel – Conseillère en éducation, comportement et nutrition canine.

 

Un chien ou un chat adulte nourri de croquettes consomme, selon la Société Centrale Canine (SCC), de 50 à 75 ml d’eau par kg de poids corporel et par jour.

S’il est sustenté de nourriture humide (pâtées, ration ménagère, barf), ce besoin en eau baisse considérablement puisque les repas comblent pour une grande partie les besoins de l’animal.

L’eau du robinet est sensée être potable partout en France. Il s’avère cependant qu’elle compte souvent nombre de résidus peu sains : bactéries, micro-organismes, champignons et levures, métaux lourds, résidus de médicaments, pesticides, hormones, virus …

La liste est longue et plus ou moins contrôlée selon les communes. Le chat, difficile, est une bonne boussole en ce qui concerne l’eau du robinet : si elle a mauvais goût (chlore) ou si elle est trop dure, il n’y touchera pas, ou très peu.

Vous pouvez acheter un adoucisseur d’eau, mais s’il faut investir, mieux vaut alors essayer d’éliminer par la même quelques résidus et autres toxines peu glorieuses.

Utiliser un système de filtration à osmose inverse ou de distillateur d’eau est efficace mais entraine également la perte de certains minéraux essentiels.

Les filtres de charbon actif de noix de coco sont assez efficaces et ne coûtent pas très cher, ils sont un bon compromis et s’installent très simplement.

L’eau de ruisseau ou torrent de montagne est à privilégier, mais peu accessible pour la majorité de nos chiens citadins. Attention aux eaux de rivières contaminées par certaines algues ou très polluées par l’homme (bateaux à moteur, égouts, etc …)

L’eau de pluie a l’avantage d’être gratuite et accessible à tous, cependant il ne faut pas la stocker. Elle doit être consommée dans les 24 heures suivant sa récolte, dans un récipient en verre ou en inox. De même, laisser boire son chien dans des flaques boueuses peut lui causer de sévères crises de diarrhées ou de coliques, vigilance donc!

Enfin, attention aux mares et autres eaux stagnantes : algues, micro-organismes et surtout la bactérie de la leptospirose, mortelle pour le chien et transmissible à l’homme, ne doivent pas être pris à la légère.

L’eau de source est intéressante … si elle est prise « à la source » et non « en bouteille » ! La bouteille en plastique, de par sa fabrication et son transport, est extrêmement polluante. De plus, la facture est vite salée (sans jeu de mots).

L’eau « minérale » en bouteille est, comme sa consoeur « de source » à proscrire.

Hydrothérapie : beaucoup de bienfaits méconnus pour nos animaux de compagnie

hydrothérapie chien piscine balle labrador

Nos chiens et chats peuvent désormais facilement bénéficier d’une thérapie douce car en plein essor : l’hydrothérapie pour animaux de compagnie. En règle générale, c’est votre vétérinaire qui vous conseillera ce traitement, les résultats étant probants pour les animaux âgés, en rééducation postopératoire, ou en prévention pour les chiens sportifs ou d’utilité.

• Il s’agit le plus souvent de 2 séances par semaine, d’environ 20 minutes chacune.

• Mais selon l’état de santé de l’animal et du protocole mis en place, il existe aussi des centres qui prennent en charge l’animal sur place durant plusieurs jours afin de lui assurer plusieurs courtes séances dans la même journée.

• Qu’elle soit ponctuelle ou continue, l’hydrothérapie doit systématiquement être encadrée par un vétérinaire spécifiquement formé pour ces soins. En cas de doute, privilégiez une autre structure.

• L’hydrothérapie permettra bien souvent à votre animal de retrouver de la mobilité, mais également de retrouver un poids plus adapté tout en augmentant sa masse musculaire, donc un bien-être général appréciable. • Pour l’animal qui s’adapte bien (présentant peu de stress lors des séances) à cette thérapie, les résultats physiques peuvent même être tout à fait spectaculaires !

• Comptez entre 30€ et 60€ pour une séance occasionnelle, et des remises de 10 à 20% avec les cartes de fidélité. Les tarifs des séjours varient quant à eux beaucoup selon les centres, n’hésitez pas à comparer leur rapport qualité / prix avant d’y inscrire votre chien ou votre chat.

• A noter que l’hydrothérapie est contre-indiquée en cas de maladie cardiaque ou respiratoire, d’infections ou de plaies.