La propolis est un remède de l’automne. Utilisée depuis toujours, ses propriétés thérapeutiques sont à l’image de son usage dans la ruche. PRO = pour, POLIS = la cité ; grâce à elle, les abeilles maintiennent l’équilibre sanitaire de leur habitat. Faisons de même…

Texte : Isabelle Guérin Horgues / Naturopathe, formatrice

La propolis est élaborée à partir de substances résineuses d’arbres, additionnées d’enzymes et de cire. Sa couleur varie selon son origine géobotanique. Et ses qualités sont multiples :

  • Anti infectieuse : Grâce à la présence de flavonoïdes et de composés aromatiques (comme dans les HE), elle combat les infections quelle que soit la sphère touchée (ORL, gastro-intestinale, urogénitale, peau) et l’agent pathogène (bactérie, champignon, parasite, virus). Elle renforce le système immunitaire.
  • Cicatrisante : et même régénérante, de la peau (acné, eczéma, brûlure…), des muqueuses (aphte, gastrite, ulcère,…) et des tissus de l’organisme en général (cartilage, os,…)
  • Anti inflammatoire : 2 fois plus puissante que l’aspirine, elle réduit les signes de l’inflammation quelle que soit son origine. Elle fera merveille sur les oedèmes, douleurs, démangeaisons…
  • 2 actions moins connues : la propolis, en agissant sur la tension artérielle modère les céphalées, palpitations et vertiges. Enfin, elle a une action sédative sur le système nerveux, notamment pour la tristesse qui accompagne les périodes de deuil, maladie ou séparation.

La propolis est vendue sous forme de pâte à mâcher ou broyée en gélules. Elle existe également en extrait liquide aussi appelée teinture, à avaler après mélange à un aliment semi-liquide (idéal dans du miel). Elle est incorporée dans bon nombre de préparations à usage local: spray gorge/nez, sirop, savon, crème pour la peau, déodorant, shampooing.

Dans mon quotidien de naturopathe, c’est une alliée précieuse pour les systèmes digestifs malmenés par la vie moderne. Cicatrisante de toute la muqueuse digestive, elle est utile en cas de porosité intestinale en participant à la restauration de l’intégrité de la muqueuse. Antimicrobienne, elle est active sur l’helicobacter pylori responsable des gastrites et ulcères et sur le candida albicans, à l’origine des appels de sucre et de l’acidification du terrain.

Enfin, elle est active sur la flore pathogène de l’intestin : quelques jours de propolis suffisent à assainir le terrain pour accueillir ensuite les probiotiques.

Cette liste de bienfaits n’est pas exhaustive.

  • Une seule précaution à son usage : l’intolérance ou l’allergie est toujours possible. En usage externe, procéder au test cutané: 1 goutte sur le poignet, attendre quelques minutes. En l’absence de réaction, vous pouvez utiliser le produit. En usage interne, déposer 1 une goutte sur la muqueuse de la bouche. Observer la réaction sous 24h.

En préventif ou en curatif, pour les affections et infections chroniques ou aiguës, la propolis saura préserver ou restaurer votre santé. Pour en tirer le meilleur bénéfice, rapprochez-vous de votre naturopathe et « BEE API ».

Cocktail apithérapique préventif

miel pollen propolis

  • Un pot de 250 gr
  • Au fond du pot mettre une couche de miel.
  • Ajouter 50 gr de pollen frais (congélateur des boutiques bio ou internet)
  • Ajouter de nouveau un peu de miel, sans remplir complètement le pot.
  • Bien remuer avec 1 cuillère ou 1 fourchette.
  • Fermer hermétiquement et laisser reposer 24h au moins, à température ambiante en remuant régulièrement.
  • Puis ajoutez: 10 gr de gelée royale fraiche (conservée au froid) – 5 gr de teinture de propolis (= extrait de propolis) -Le miel suffisant pour remplir complètement le pot.
  • Dès lors, conservez le cocktail au réfrigérateur.
  • Continuez à retourner le pot pendant une semaine pour que tous les ingrédients soient bien mélangés.

Posologie : Pendant la 1ère semaine : 1 cuillère à café après un repas. Puis, lorsque l’organisme est habitué, prendre la c. à c. 30 min avant un repas. Bien saliver avant d’avaler. NB : Si vous n’avez jamais consommé les ingrédients de ce cocktail, vérifier votre tolérance à chaque produit de la ruche l’un après l’autre.