Coups de pompe, fringales, irritabilité, fatigue chronique, petit moral, perte de vitalité et envies irrépressibles de sucré peuvent être les signes d’une addiction au sucre.  Vous en avez assez d’être accro ?
Voici quelques conseils pour y voir plus clair.

 

Quand on sait que pour fonctionner correctement et être en bonne santé notre corps n’aurait besoin que de 25 grammes de sucre par jour cela pose question.

Car en effet le sucre naturel ou raffiné est caché partout et notre consommation est bien souvent supérieure à ce que l’on pense.

Ce n’est pas une surprise, malgré sa blancheur immaculée le sucre n’est pas si innocent, il est même aujourd’hui considéré comme l’ennemi public numéro un de la santé.

Se libérer du sucre : effet de mode ou réel problème de santé publique ?

Le souci du sucre aujourd’hui c’est qu’il y en a partout, et qu’à votre insu et au fil du temps on nous a rendu complètement addict : merci Messieurs les industriels de l’agro-alimentaire !

Comme vous le savez peut-être, « le sucre appelle le sucre », ce qui pousse fatalement et inconsciemment notre corps à en vouloir toujours davantage et donc à consommer plus ce qui, au passage, arrange bien, nos chers amis de l’Agro comme vous l’aurez compris !

Pour preuve, de plus en plus d’études scientifiques se sont penchées sur le sujet et prouvent un lien entre certaines pathologies et le sucre :

  • Alzheimer surnommé diabète de type 3 par certains scientifiques
  • Les dépressions
  • Certaines maladies auto-immunes
  • Le vieillissement prématuré des cellules
  • L’apparition d’une maladie nommée NASH (« stéatohépatite non alcoolique » ou « Non-alcoholic steatohepatitis » en anglais.) ou comment faire une cirrhose sans boire une goutte d’alcool et sans avoir contracté de virus.
    Le problème pourrait venir de la surconsommation de soda et autres boissons sucrées.
  • Mais également, et tout aussi pénibles à vivre : la fatigue chronique, le surpoids, le diabète, les caries, les douleurs articulaires, les problèmes dermatologiques ou encore l’acidification de l’organisme.

 

Le sugar test : connaître mon degré d’addiction

Afin de voir si vous êtes concerné, répondez par oui ou par non aux questions suivantes afin d’évaluer si le sucre et vous c’est une grande histoire d’amour…!

• Vous souffrez de douleurs type arthrose, brûlures d’estomac …
• Vous avez une maladie auto immune ?
• Vous manquez d’énergie et vous avez souvent des « coups de barre » dans la journée ?
• Vous somnolez souvent après le repas ?
• Sautes d’humeur, problèmes de sommeil font partis de votre quotidien?
• Vous manquez de concentration et avez du mal à mener à terme vos projets ?
• Votre cerveau vous semble parfois comme embrumé ?
• Vous êtes stressés, irritables, angoissés ?
• Vous faites du yoyo avec votre poids ?
• Vous n’arrivez plus à stopper vos fringales et grignotez en permanence ?
• Vous ressentez que votre besoin en sucre augmente de plus en plus ?

Si vous avez répondu OUI à au moins deux questions >>> visiblement quelque chose cloche et il est en effet peut être nécessaire de surveiller votre consommation de sucre et d’agir en conséquence.

Réduire le sucre dans mon alimentation : quels bénéfices ?

  • Un moral au top, un esprit plus clair ! ( et oui, le sucre est un des plus gros « stresseur » de notre organisme : il nous épuise physiquement et nerveusement)
  • Plus d’énergie ! Adieu la fatigue et le manque de motivation !
  • Une perte de poids (en bonus c’est toujours sympa non ?!)
  • Une meilleure concentration, mémorisation
  • Une jolie peau, adieu le teint terne et les imperfections !
  • Plus de goût !
  • Moins de douleurs…. (toute personne atteinte de pathologies chroniques inflammatoires devrait commencer par là : cela change TOUT !)

 

Différents types d’addiction au sucre = différentes prises en charges

Sachez tout d’abord que votre addiction ne s’est pas installée là par hasard.

En effet, afin d’agir au mieux et de façon la plus ciblée possible, un naturopathe pourra vous aider à déterminer la cause exacte :

  • hormonale
  • épuisement surrénalien
  • hypoglycémie
  • dysbiose intestinale

La prise en charge se devra donc d’être différente pour chaque type d’addiction ainsi qu’hyper-individualisée pour être efficace et vous libérer définitivement de ce poison !

Le naturopathe établira alors un programme personnalisé regroupant une réforme hygiéno diététique, un protocole phyto et micronutritionnelle adapté ainsi que différentes méthodes naturelles de gestion du stress afin de vivre au mieux cette période de sevrage.

Néanmoins, votre détermination et votre volonté resteront de mise pour atteindre votre objectif.

 

Quelques astuces « anti-craquages »

  • Augmentez votre consommation d’eau (vous favoriserez ainsi le drainage des toxines et les échanges cellulaires)

 

  • Pistez les indices glycémiques (un aliment dont l’IG est supérieur à 50 pousse l’organisme à sécréter trop d’insuline, ce qui favorise le stockage du glucose sous forme de graisses.

    Plus l’IG d’un aliment est faible, plus la diffusion du glucose est lente et plus la sensation de faim et d’envie sucrée tarde à se faire sentir.)

 

  • Mangez en « conscience », prenez le temps de mastiquer vos aliments et quand une envie de sucre se fait ressentir, posez vous et faite la part des choses : « ma faim est-elle physique ou psychologique ?

 

  • L’olfactothérapie qui consiste à respirer des huiles essentielles sera également d’un grand soutien. Notamment celles de pamplemousse, cannelle de Ceylan et bergamote.

    Trois respiration profondes, dés que besoin à même le flacon . Pour vous aider à passer le cap et vous libérer définitivement du sucre, Chris Martin et Stéphanie Mezerai, naturopathes, ont créé le Programme Détox Zéro Sucre.

    Un programme de coaching en ligne entièrement dédié à votre accompagnement personnalisé et à votre soutien dans ce sevrage.

Toutes les infos sur : http://formations.nana-turopathe.com/programme-detox-zero-sucreaccompagnement- complet-30-jours

 

 

Texte : Christelle Martin – Naturopathe
Photo : Suzy Hazelwood