Textes : Carole Prost – Naturopathe, formatrice, conférencière

1/ Structurer les repas

Il conviendra de procurer les apports nécessaires à l’équilibre de la femme enceinte et à la croissance du fœtus. Prendre 3 repas par jour et une collation vers 17h. Consommer un petit-déjeuner équilibré avec un apport de protéines, une bonne source de graisse de qualité et des glucides lents.

Les repas du midi et du soir doivent comporter une source de protéine animale ou végétale, des céréales semi-complètes et des légumes crus ou cuits et un dessert léger.

La collation peut-être constituée d’un fruit frais de saison, d’un laitage de qualité et de quelques amandes.

2/ Veiller à la qualité des aliments.

Consommer une nourriture le plus souvent possible issue du mode de production biologique et non industriel, c’est à dire des produits non transformés et cultivés dans le respect de la nature, sans utilisation d’engrais chimiques, de pesticides de synthèse, d’antibiotiques, d’additifs, d’OGM…

3/ Augmenter les apports en acides gras essentiels

Consommer des aliments comme les poissons gras (sardines, maquereaux, anchois, hareng et un peu de saumon), les graines, noix et huiles vierges de première pression à froid de qualité biologique (cameline, colza, chanvre, coco…).

4/ Réduire la consommation de sucres raffinés

Privilégier les aliments à indice glycémique bas et modérés qui favorisent une glycémie stable et permettent ainsi d’éviter les crises d’hypoglycémie et le pillage des réserves de minéraux.

5/ Se détendre

L’impact du stress de la mère peut avoir un impact sur le futur bébé, il faudra donc mettre en place des espaces de détente en pratiquant une activité comme la sophrologie, le yoga (adapté à la femme enceinte), la méditation, la relaxation… Il est aussi possible d’utiliser les Fleurs de Bach pour apprendre à mieux gérer ses émotions.

6/ S’oxygéner !

Les promenades au grand air ou à la campagne, bord de mer, montagne… sont un bénéfice notable sur l’organisme et ont également un impact sur le système nerveux. Respirer loin de l’air pollué permet une meilleure régénération cellulaire.

7/ Utiliser les pouvoirs de l’eau

En buvant une eau de qualité, en quantité suffisante (3 verres d’eau pure par jour) et en profitant d’un bain tiède ou chaud de temps en temps. Il est possible de mettre dans le bain quelques poignées de sels d’Epsom, riches en magnésium pour favoriser la détente.

8/ Se protéger des influences négatives

Les femmes enceintes sont hypersensibles et gagnent à ne pas se surexposer à des sources de pollutions psychiques. Éviter les films noirs ou tristes, le journal télévisé, le contact avec les gens trop négatifs et privilégier les échanges et loisirs positifs !

9/ Éviter les surexpositions aux ondes éléctro-magnétiques

Les champs éléctromagnétiques et leurs impacts sur l’organisme font l’objet de recherches qui démontrent une nocivité plus ou moins grande. Il est possible de prévenir en adoptant des gestes simples comme de couper l’émission du wifi la nuit ou de ne pas porter son téléphone portable sur soi et utiliser les écouteurs le plus souvent possible.

10/ Utiliser les compléments alimentaires

Une supplémentation en pollen frais, plasma de Quinton, spiruline et probiotiques est utile tout au long de la grossesse pour éviter les carences et ainsi favoriser le bien-être de la mère et de son bébé.

 

Les conseils Naturelles

Herbolistique1/ Pour lutter contre l’acidité, Naturelles vous conseille l’anti-acide du laboratoire Herbolistique. Il va protéger et restaurer la muqueuse stomacale, apaisant ainsi les sensations de brûlures et d’aigreurs gastriques.

Vous pouvez également prendre leurs micronutriments Lait d’Anesse + Lithotame pour renforcer vos défenses naturelles et améliorer votre transit puisqu’ils favorisent le détoxification du foie et la régénération de la flore intestinale. Associé à l’algue lithotame, ils vont agir comme un tampon de l’acidité tout en reminéralisant.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site d’Herbolistique

 

2/ Pour les bobos du quotidien de bébé (et de maman aussi!) nous vous conseillons le gel de première urgence Z-Trauma du laboratoire Mint-e.

Avec de l’Arnica, Calendula, Plantain, Propolis, Pamplemousse, Reine des Prés, Silice et des Fleurs de Bach, il est apaisant et améliore la peau en cas de :

Z-Trauma laboratoire Mint-e

  • Bleus
  • Bosses
  • Piqûres
  • Coups de soleil
  • Brûlures

Il est utilisé en milieu hospitalier et est disponible en pharmacies et en magasins bios.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de Mint-e